En quoi le baccalauréat en gestion du tourisme et de l’hôtellerie de l’UQÀM, en collaboration avec l’ITHQ, se démarque-t’il?

  • L'UQAM est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir ce programme.
  • Le programme est accrédité TEDQUAL (Tourism Education Quality) par la Fondation Themis et par l'Organisation mondiale du tourisme, une constituante de l'ONU.
  • Des bourses d'excellence sont offertes chaque année pour souligner la qualité du dossier académique et l'engagement social et professionnel des étudiants.
  • Dès le début du programme, des activités facilitent l'intégration des étudiants. Les nouveaux venus sont conviés à rencontrer la direction du programme et les responsables de l'Association étudiante lors d'une soirée d'information, qui a généralement lieu au mois de mai. À la rentrée, au cours des deux premières semaines, un cocktail de bienvenue organisé par l'Association étudiante permet de consolider les liens. Depuis plusieurs dizaines d’années, à l'automne, un rallye automobile dans une région surprise rassemble anciens et nouveaux étudiants.
  • Les professeurs ont un rayonnement national et international. Le Département d'études urbaines et touristiques a mis sur pied en 1982, la revue Téoros, est la plus importante revue universitaire en tourisme de langue française. La Chaire de tourisme Transat, codirigée par des professeurs du Département, assure l'interface avec l'industrie touristique.
  • Une reconnaissance d'acquis est possible pour les détenteurs d'un DEC en techniques de tourisme, d'un DEC en techniques de gestion hôtelière, d'un DEC en techniques de gestion d'un établissement de restauration et d'un DEC en techniques de l'administration.

Ouverture à l'international

Le programme favorise les échanges interuniversitaires québécois ou étrangers, grâce à des ententes bilatérales interuniversitaires et à des ententes avec la CREPUQ (maintenant Bureau de coopération interuniversitaire). Par exemple, des étudiants ont participé à un programme d'échange (pour un ou deux trimestres) avec l'Angleterre, l'Espagne, les États-Unis, le Mexique, la France et la Suède. De plus, les projets d'études internationales permettent à un groupe d'étudiants de cibler un pays ou une zone géographique, et, en interaction étroite avec les acteurs du milieu touristique, d'observer, d'analyser et d'interpréter sa structure touristique, de même que ses occasions d'affaires pour les entreprises québécoises. Les étudiants peuvent également s'inscrire à une école de formation en gestion internationale ou décider d'aller effectuer un stage académique à l'étranger.

robin-benzrihem-nsHO6mtOsc4-unsplash